Matignon - Pléboulle - Ruca - Saint-Denoual - Saint-Pôtan                     

St-Pôtan - Origine

C’est en 1163 que l’on trouve les premières traces écrites concernant l’église de St-Pôtan, dans une bulle du pape Alexandre III qui en confirme la possession par l’abbaye de St-Jacut. La commune doit peut-être son nom à Potentin, disciple de st Colomban, qui débarqua d’Irlande au 6e siècle pour évangéliser la région, et aurait fondé là un petit monastère qui donna naissance à la localité. St Pôtan, qui a sa statue dans l’église, est représenté avec une crosse, ce qui laisse supposer qu’il était en charge d’une abbaye. Mais l’évangélisateur ne s’y est pas arrêté par hasard, le territoire a été occupé depuis la plus haute antiquité, comme en témoignent différentes découvertes : pour l’époque gauloise, une pièce de monnaie coriosolite et un bijou en or, dite « lunule de St-Pôtan » qui se trouvent au musée d’archéologie nationale de St-Germain-en-Laye (78) ; pour l’époque romaine, une borne milliaire, réutilisée comme base de la croix placée à 100 m de l’église ainsi que la voie romaine reliant Corseul à Erquy, dont on suit la trace de La Ville Echet vers Le Maupas, et qui réapparaît à La Heussaie et Launay-Gouyon (D17).



St-Pôtan - Patrimoine
 
On a compté autrefois jusqu’à 24 manoirs ou châteaux sur le territoire. Certaines belles propriétés existent encore, toutes privées, que l’on peut toutefois admirer au gré des promenades : manoir de La Ville Even, manoir du Prémorvan, manoir des Froides Fontaines. L’église St-Pierre, reconstruite au 19e, a conservé un beau porche en granit et possède un superbe retable de 1675 et une statue de st Sébastien, l’un et l’autre classés. Quinze croix jalonnent les chemins, dont les deux plus intéressantes sont situées l’une au carrefour de La Ville Echet (croix basse dont le fût en gaine et les bras aplatis signent le caractère de l’époque carolingienne), et l’autre la croix Chauvel au Clos Georget. La commune est également riche en charmants sites naturels où il fait bon flâner, comme celui de l’étang de La Roche, accueillant les pique-niqueurs (un abri y est aménagé) et les pêcheurs à la ligne. C’est aussi le point de départ d’un charmant circuit de randonnée, balisé, de 6,5 km.

• Superficie : 1989 hectares
• Population : 812 Pôtanais

La pêche est autorisée à l’étang de La Roche : il faut se munir d’une carte, disponible au bar-tabac Le Nautil. Tarifs modiques. Les dates des lâchers de truites et des concours sont disponibles à l’office de tourisme.