Matignon - Pléboulle - Ruca - Saint-Denoual - Saint-Pôtan                     

St-Denoual - Origine

Le nom de St-Denoual viendrait du breton den = homme et wal = gallois. Il peut s’agir du saint breton Domnual.
La paroisse de St-Denoual s’est constituée aux dépens de l’ancienne paroisse de Hénan, partagée vers la fin du 12e entre Hénansal et Hénanbihen. Les seigneurs de St-Denoual avaient leur siège au lieu-dit Le Châtel. Du domaine de la famille de St-Denoual qui occupa le château de 1210 au 14e, il ne subsiste, au début du 20e, que des vestiges de douves et une motte féodale. La première municipalité est élue en 1790. Un cours d’eau traverse la commune après Ruca et Hénanbihen pour se jeter dans le Frémur : le Guinguenoual.



St-Denoual - Patrimoine
 
A côté de l’église St-Etienne, remarquez la croix du cimetière, du 15e, avec son fût cannelé reposant sur une table et un dé mouluré, une petite croix est gravée en son centre.
Vous pourrez vous ressourcer au Bois de St-Denoual et continuer votre promenade en allant voir, par la D68, le château de La Guyomarais du 16e, propriété privée visible de la route, rendu célèbre par le souvenir tragique du Marquis de La Rouërie. Sur sa tombe (continuer le chemin qui passe devant le château), on peut lire : «Marquis de La Rouërie, 30 janvier 1793, le mal qui l’emporta fut sa fidélité». Une stèle (20e) a été érigée par l’ambassade des Etats-Unis pour rappeler le rôle qu’il joua pour l’indépendance américaine. Il y est inscrit : «Armand Tuffin, Marquis de La Rouërie, héros de la guerre d’Indépendance des Etats-Unis d’Amérique, défenseur des libertés bretonnes et fondateur de l’Association bretonne. Né le 13 avril 1751 à Fougères, mort tragiquement le 30 janvier 1793 à La Guyomarais».
Le calvaire de La Guyomarais du 15e, à côté de la grille, vous émerveillera par son allure. Cette croix dite « de la chapelle », en souvenir du bâtiment autrefois situé en face, possède un piédestal à 3 marches, un fût octogonal ; sous son toit se tient d’un côté le Christ aux jambes croisées entouré de la Vierge et d’une sainte femme et de l’autre la Vierge à l’Enfant. La date de 1440 se lisait auparavant sur le socle.

• Superficie : 860 hectares
• Population : 423 Guinguenoualais

Après la visite de Saint-Denoual, il ne faut pas manquer de continuer vers la forêt de La Hunaudaye, à Plédéliac, et visiter les ruines de son château féodal et l’écomusée « la ferme d’antan ».