Matignon - Pléboulle - Ruca - Saint-Denoual - Saint-Pôtan                     

Pléboulle - Origine

Du latin plebs Pauli, peuple de Paul ou peut-être de Plé poul, paroisse des marais. Les traces les plus anciennes d’une occupation humaine sont : une allée couverte, à présent disparue, au moins cinq sites gallo-romains, dont un contigu au bourg, et un tronçon de la voie gallo-romaine qui allait d’Alet (Saint-Malo) à Carhaix. Les Templiers marquent leur présence en possédant la tour de Montbran et en contrôlant la foire du même nom. La première municipalité date de 1790. Le Port-à-la-Duc a été l’un des quatre ports de la côte de Penthièvre jusqu’à son ensablement au milieu du 19e.



Pléboulle - Patrimoine
 
Naturel : près de la baie de La Fresnaye s’étendent les marais des vallées du Rat et du Frémur et le site de La Tourelle de Crissouët. Ifs près de l’église.

Historique : église St-Paul, romane, voire préromane, pour ses parties les plus anciennes (les 6
arcades de la nef sont d’un mode de construction archaïque, utilisé à partir du 9e et jusqu’au 11e). On peut y voir :
- une cuve en granit que quatre personnages sculptés semblent porter. Elle sert de bénitier,
- un retable en bois du 17e, dont les statues de st Paul et st Jean-Baptiste du sculpteur trégorrois Yves Corlay (1700-1776) seraient de 1730-1740,
- un crucifix en bois et un tableau de ste Anne enfant.
Dans l’ancien cimetière, autour de l’église, se trouvent deux fûts de pierre que certains attribuent aux Ambiliates, peuple celtique d’Armorique. L’un porte des croix pattées et l’autre des cannelures verticales grossières. Ramarquez aussi une grande croix monolithe de 3 mètres de hauteur.

A remarquer également :

• la tour de Montbran, tour octogonale qui contrôlait le passage sur le Frémur de la voie gallo-romaine, sur un terrain privé.

• la chapelle Ste-Croix du Temple, dite N.-D. du Temple à partir du milieu du 17e. Erigée par les Templiers au 12e siècle et modifiée au 15e par un Du Guesclin, alors seigneur de Montbran et Plancoët, et dont on peut voir les armoiries au-dessus du porche d’entrée. Elle contient des statues de la Vierge à l’enfant en bois polychrome des 16e et 17e, un Christ en bois et, dans un petit vitrail de la chapelle nord, des fragments de vitrail ancien représentant les symboles de trois évangélistes.

• le calvaire du cimetière de la chapelle N.-D. du Temple. La croix, de date inconnue, est portée par un fût écoté, probablement du 17e siècle, rappelant les bubons de la peste. Le socle est orné de têtes de mort aux angles et de tibias sur les côtés.

A noter

• La foire de Ste Croix dite foire de Montbran. Elle avait lieu autrefois pendant au moins dix jours, aux alentours du 14 septembre ; elle a été contrôlée par les Templiers. De nos jours, c’est plutôt une fête foraine qui a lieu début septembre.

• Superficie : 1409 hectares
• Population : 744 Pléboullais